Voter Mélenchon pour une alternatve à Gauche

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Les ALTERNATIFS 

solidarités-écologie-féminisme-autogestion

          . comité Paillons .

 

VOTER MELENCHON POUR UNE ALTERNATIVE A GAUCHE

 

La fédération des Alpes-Maritimes des Alternatifs rappelle la position arrêtée par les Alternatifs à l'échelle nationale dès octobre 2011, à l'issue d'un débat interne : le choix de la candidature Mélenchon aux élections présidentielles et celui, au second tour, de battre la droite et l'extrême-droite.

 

  Ce double choix est celui qui permet d'indiquer clairement l'option d'une alternative de gauche et pas d'une simple alternance, et ainsi de préparer l'avenir, dans un contexte de crise aggravée et multiforme du capitalisme à l'échelle mondiale.

    

  Cette crise à la fois économique et sociale, écologique, démocratique et géostratégique appelle des réponses globales et radicales, à mille lieux des renoncements, des demi-mesures ou d'un quelconque « capitalisme coopératif ». 

  

  Ces réponses sont celles d'un nouveau projet d'émancipation altermondialiste et alternatif au capitalisme : voilà l'horizon ! 

  

  Ces réponses n'ont de sens que portées par de puissants mouvements sociaux et de multiples mobilisations citoyennes. 

      

  Aujourd'hui, dans une campagne électorale atone et creuse, symptomatique de la crise de la politique, le seul élément saillant et positif, c'est la campagne de Mélenchon qui réhabilite la politique, parle vrai et se situe clairement sur le terrain du refus des politiques d'austérité et du chantage à la dette.

 

  Cette campagne contribue par ailleurs à maintenir les questions sociales au centre du débat, à dissiper l'écran de fumée sécuritaire de la droite après les évènements de Toulouse et à repousser la menace de l'extrême-droite.

  

  Les Alternatifs, malgré leurs désaccords maintenus sur différents points avec Mélenchon et sans faire partie du Front de Gauche , se réjouissent du succès de cette campagne dynamique et unitaire qui renoue avec l'élan du « Non de gauche » au TCE de 2005. 

  

 Voter Mélenchon, c'est choisir l'alternative à gauche. 

  

  Celle-ci ne se réduit pas à un vote : la vigilance, la mobilisation, la construction d'un large bloc politico-social et citoyen et, au sein de ce bloc, d'une gauche alternative regroupée, à la fois rouge et verte, féministe et autogestionnaire, sont indissociables de ce vote aux élections présidentielles.

 

Pour la fédération des Alpes-Maritimes des Alternatifs :

Bruno Della Sudda, Marcelle Monzeglio, porte-parole

Nice le 6 avril 2012

 

 

Commenter cet article