Communiqué du comité Vérité et Justice pour Hakim Ajimi

Publié le par Alternatifs06 pays de Grasse

Que vaut la vie de Hakim ?

Violences policières et ratonnades judiciaires

 

Le Tribunal de Grasse qualifie le meurtre dont a été victime Abdelhakim Ajimi d’homicide involontaire,  condamne les policiers coupables à du sursis et relaxe quatre d’entre eux.

Non, la famille Ajimi n’a pas eu le respect que lui devait le tribunal de Grasse. Oui, la mémoire d’Abdelhakim Ajimi a été salie par des voyous en uniforme.

Du sursis pour des actes barbares et une compensation financière pour la famille.

 Ah, elle est belle la justice…

Pour notre part, nous réaffirmons que les policiers devaient  dormir en prison ce soir. Mais aujourd’hui comme hier le fait d’être policier excuse tout. Ce jugement  équivaut à un permis de tuer pour la police.

 

Commenter cet article